Acceuil » Europe » Euro 2024 : l’Italie se qualifie en 8es de finale sur le fil, la Croatie presque éliminée
Tableau de gauche
Euro 2024 : l’Italie se qualifie en 8es de finale sur le fil, la Croatie presque éliminée

Euro 2024 : l’Italie se qualifie en 8es de finale sur le fil, la Croatie presque éliminée

La Croatie se devait de s’imposer face à l’Italie à Leipzig, lundi soir, pour son dernier match du groupe B de l’Euro 2024. Et les Vatreni ont été finalement été tenus en échec par la Squadra azzura (1-1).

Les Italiens sont qualifiés, et les Croates presque éliminés dans la course aux meilleurs troisièmes. Dans l’autre match, l’Espagne s’est imposée face à l’Albanie (1-0) qui est officiellement éliminée de la compétition européenne.

C’était un sommet du groupe B et un match de la peur entre la Croatie et l’Italie à Leipzig, lundi 23 juin. Malheur au vainqueur, qui risquait d’être éliminé de l’Euro 2024. Et au final, les Vatreni ont été tenus en échec par la Squadra Azzura à la dernière seconde du jeu (1-1). Les Italiens filent en huitièmes de finale, et les Croates risquent d’être éliminés dans la course aux meilleurs troisièmes.

Dès les premières minutes, les deux sélections font preuve d’engagement et la Croatie démarre sur un tout autre rythme que ses deux premières rencontres de l’Euro 2024. Les Vatreni ne tardent pas à allumer une première mèche sur une frappe tendue de Luka Susic aux 20 mètres mesurée à… 121 km/h. Gianluigi Donnarumma doit s’employer pour dévier le ballon et éviter à la Squaddra azzura d’être menée dès le début (5e).

L’Italie tente de réagir, mais la tête de Lorenzo Pellegrini à la réception d’un centre de Federico Dimarco manque de précision et passe largement à côté du but croate (11e). Les Italiens remettent peu à peu le pied sur le ballon, et le match s’équilibre en conséquence. La Squadra azzura se montre de plus en plus précise, et Josko Gvardiol n’est pas de trop pour dévier en corner la tête précise de Mateo Retegui, trouvé sur un centre de Riccardo Calafiori (21e).

La Croatie peine maintenant à exister dans ce premier acte, et l’Italie accentue sa pression. Sur un centre de Nicolo Barella, Alessandro Bastoni se trouve seul au second poteau à quelques mètres de la cage croate et place une tête. Dominik Livakovic l’empêche finalement d’ouvrir le score sur un arrêt décisif à bout portant (27e). Lorenzo Pellegrini tente, ensuite, une frappe à ras de terre mais le gardien croate n’est pas surpris et capte le ballon (36e).

De la joie aux larmes pour la Croatie

Au retour des vestiaires, la première période globalement tactique et fermée va-t-elle laisser place à un second acte plus débridé ? Un tournant a lieu dans cette rencontre en deux minutes, véritable ascenseur émotionnel pour les supporters croates.

D’abord, David Fratesi dévie de la main une frappe d’Andrej Kramaric, et l’arbitre désigne le point de penalty après consultation de la VAR. Mais Luka Modric voit son tir repoussé par Gianluigi Donnarumma (54e). Seulement, dans la foulée, le capitaine des Vatreni se trouve à la conclusion d’un centre dans la surface adverse, et il ajuste de près une frappe imparable cette fois-ci pour le gardien italien (1-0, 55e).

La Squadra azzura n’a pas dit son dernier mot, à l’image de ce corner où la tête d’Alessandro Bastoni frôle le cadre croate (61e). Darmian est ensuite trouvé seul au second poteau, mais il prend trop son temps pour frapper et permet à la défense croate de revenir sur lui (66e). Les Vatreni tiennent bon, même s’ils subissent le match depuis l’ouverture du score.

Et sur la fin du match, la Croatie ne rompt pas, tentant même des projections en contre quand elle en a l’occasion. Les Italiens, quant à eux, manquent de précision dans le dernier geste. L’arbitre donne huit minutes de temps additionnel, les Vatreni résistent jusqu’au bout… jusqu’à la dernière action conclue par Mattia Zaccagni, qui égalise sur la dernière action du match par un enroulé qui termine dans la lucarne (1-1, 90e+8).

L’Albanie éliminée… et l’équipe de France qualifiée !

Dans l’autre match du groupe B, l’Espagne s’est imposée face à l’Albanie (1-0) grâce à un but de Ferran Torres dans le premier quart d’heure (13e). La Roja était déjà assurée de disputer les huitièmes de finale et termine cette phase de poules à la première place, alors que l’Albanie est éliminée de l’Euro.

Cette défaite de l’Albanie profite aussi… à l’équipe de France, officiellement en huitièmes de finale – car avec quatre points, les Bleus seront assurés d’être dans les meilleurs troisièmes au cas où ils termineraient à cette place.

Par Jean-Luc MOUNIER
France24

Laisser un commentaire

Tableau de droite